Troubles du comportement alimentaire

Psychothérapie pour adolescents –  Troubles des conduites alimentaires ( TCA ) par Jessica Roy

QU’EST CE QU’UN TROUBLE DES CONDUITES ALIMENTAIRES ?

Les troubles des conduites alimentaires ou du comportement alimentaire (TCA) sont des perturbations graves du comportement alimentaire.

Le rapport à l’alimentation est considéré comme pathologique non parce qu’il diffère des pratiques alimentaires habituelles mais parce qu’il a des répercussions négatives sur la santé physique et mentale de l’individu.

L’anorexie

L’anorexie est un des troubles alimentaires les plus connus. Elle se caractérise par le refus permanent et obsessionnel d’absorber des aliments.

La boulimie

La boulimie se caractérise par un rapport pathologique à la nourriture se manifestant par des ingestions excessives d’aliments, de façon répétitive et durable. Ces crises de boulimie vont s’accompagner de comportements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids, tels que des vomissements, l’utilisation de laxatifs, de diurétiques, de lavements ou des exercices physiques excessifs.

Surpoids, obésité

L’obésité est définie comme un « excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé ». Ce surpoids est évalué à partir du calcul de l’Indice de Masse Corporelle (ou IMC), correspondant au poids (en kg) divisé par le carré de la taille (en mètres).

L’hyperphagie

L’hyperphagie, comme la boulimie, se caractérise par une ingestion d’aliments en quantités importantes sur une courte période de temps. Toutefois, contrairement à la boulimie, il n’y a pas, dans l’hyperphagie, de stratégies de contrôle du poids tels que les vomissements, la prise de laxatifs ou un régime très restrictif. La crise d’hyperphagique (« huge eating » en anglais) est souvent suivie d’un sentiment de honte et de culpabilité. Les crises d’hyperphagie entraînent souvent mais pas systématiquement des problèmes de surcharge pondérale ou d’obésité.

Personnes concernés en France par les troubles alimentaires

%

Des cas, elle ont entre 15 et 25 ans. L’anorexie, la boulimie, l’hyperphagie ou l’obésité touchent tous les milieux sans distinc-tion.

Décès par an des suites d’une anorexie ou d’une boulimie. Seconde cause de mortalité chez les jeunes et première pour les maladies psychiatriques

Des adolescents qui traversent une crise d’anorexie et de boulimie ne vont pas consulter de médecin

Adolescence et alimentation

A l’adolescence, et en particulier chez les jeunes filles, les représentations associées au corps, à la séduction ou à la mode occupent une place essentielle.

Ces préoccupations de conformité sociale, fréquemment associées à l’image du corps sont liée à l’idée qu’il est important de correspondre à certains critères pour pouvoir s’intégrer à un groupe et ne pas se sentir exclu ou rejeté. Ces croyances peuvent rapidement conduire à l’adoption de régimes très stricts, et parfois à une angoisse liée à la prise de poids.

De telles inquiétudes autour du poids et de la nourriture sont d’autant plus problématiques à l’adolescence que les transformations physiques du corps à cet âge sont fortement consommatrices d’énergie et nécessitent des apports nutritionnels importants.

Il est important de consulter dès lors que vous avez des inquiétudes concernant le rapport que vous ou votre enfant a avec la nourriture.

« les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire sont en souffrance. Guérir est possible mais les parents doivent être présents pour amener les  enfants, adolescent(e)s à prendre conscience de leurs difficultés.

Un suivi en psychothérapie est bénéfique pour l’ensemble de la famille bien souvent mise à mal par ces troubles. »

Si vous pensez que votre fils ou votre fille souffre d’un trouble du comportement alimentaire, Jessica ROY peux vous recevoir que ce soit pour une consultation ou pour entamer une psychothérapie.

2019 - Créé par l'ANFCI

Mentions Légales  -  A propos de l'ANFCI