Manque de confiance en soi

Alors que certains enfants foncent, vers de nouvelles activités, d’autres n’osent pas essayer par crainte de mal faire, d’être jugés, moqués.

L’enfant, comme l’adulte, a peur de ce qu’il ne connaît pas. Il s’inquiète de ne plus avoir de repères ou les trois bisous de Maman. Il ne sait pas comment seront les choses, les gens et cela l’angoisse.

Ce qui influence la confiance en soi 

  • Le tempérament de votre enfant peut influencer sa confiance en lui. Certains tout-petits apprennent par essais et erreurs.
    Pour eux, échouer fait partie des apprentissages de la vie. Ils n’ont donc pas peur de prendre des risques et développent ainsi leur confiance en eux.

    D’autres enfants apprennent d’abord en observant. Ils ont besoin de mieux connaître les nouvelles personnes et les lieux qui les entourent avant de se sentir bien. Ils peuvent aussi avoir peur de ne pas réussir et prennent donc moins d’initiatives, ce qui peut freiner leur confiance.

  • Votre attitude peut aussi jouer un rôle. Lorsque votre enfant fait des choses par lui-même, il est fier de lui et développe sa confiance.

Confiance en soi ou estime de soi ?

Les termes « confiance en soi » et « estime de soi » sont souvent utilisés comme synonyme, mais il y a une différence entre les deux. Avoir une bonne estime de soi, c’est être conscient de sa valeur, savoir reconnaître ses forces et ses limites. Pour avoir une bonne estime de lui, un enfant doit d’abord avoir confiance en lui. C’est donc un apprentissage important.

Reconnaître le manque de confiance

  • Il fait peu de choses seul et manque d’initiative. Par exemple, il n’ose pas essayer un nouveau jeu au parc.
  • Il recherche constamment la présence ou l’approbation de ses parents. Par exemple, il jette un œil votre direction avant de jouer avec un ami qui s’approche de lui.
  • Il se dévalorise. Par exemple, il dit souvent qu’il n’est « pas bon » ou « pas capable ».

En observant votre enfant, vous pourrez voir les situations où il manque de confiance et lui proposer des solutions.

Si vous sentez que le manque de confiance nuit à votre enfant, qu’il ose rarement essayer ou que la nouveauté l’inquiète beaucoup, il ne faut pas hésiter à aller chercher de l’aide.

C’est pourquoi vous pouvez contactez votre thérapeute à tout moment et en parler afin de ne pas rester seul face à cette situation.