Terreur Nocturne

Les terreurs nocturnes sont différentes des cauchemars car elles surviennent en début de nuit, pendant le sommeil profond, généralement entre 23h et 2h du matin. 

Elles se produisent le plus souvent entre 18 mois et 8 ans chez l’enfant, mais peuvent parfois se déclarer beaucoup plus jeune et passer inaperçues. 

Contrairement aux cauchemars, l’enfant ne se réveille pas, il ne reprend pas de lien avec la réalité, même s’il a les yeux ouverts. 

L’enfant est souvent assis sur son lit, les yeux ouvert et fixes.

Il est très difficile de le raisonner ou même de le rassurer.

Il pleure, hurle, s’agite… mais dort encore ! 

L’enfant prononce parfois des propos incohérents. 

Il s’agit en faite d’une forme dérivée de somnambulisme mais qui intervient uniquement chez l’enfant de cette façon là. 

Ces crises ne sont pas dangereuses pour votre enfant mais elles laissent en général ses parents très inquiets et désemparés. 

Pourquoi mon enfant fait il des terreurs nocturnes ?

Parfois, ces crises de larmes nocturnes permettent à votre enfant d’exprimer une inquiétude, une angoisse face à une nouveauté dans sa vie et qu’il n’est pas en mesure d’exprimer verbalement. 

Le sommeil ouvre alors une autre porte possible à votre enfant pour exprimer ce qui lui fait peur : la rentrée scolaire, l’arrivée d’un autre bébé dans la famille, les tensions familiales, ou encore un événement de vie désagréable, difficile …

Dans tous les cas, ces terreurs nocturnes apparaissent chez votre enfant comme le signal d’un malaise psychique qu’il faut entendre. 

C’est pourquoi une psychothérapie peu vous aider.

Mon rôle et de comprendre se qui provoque la crise et de rassurer l’enfant afin que ses terreurs disparaissent.